Total Visites

samedi 23 mai 2015

Sel et huile





Sel et huile ...
Ces dernières semaines c’est la fin des cours de catéchisme pour les enfants, les jeunes et les adultes. Le Catéchisme pour les enfants est divisé en cinq ans, avec le Baptême et la Confirmation à  la 4e et 5e année.
Mais chaque année de catéchisme est marquée par un petit signe. La 1ère année c’est une médaille, la 2è c’est le sel (que dans les rites avant le Baptème  indique le «goût» de vivre en Christ), la troisième année c’est le huile des catéchumènes. Et pendant ces dimanches, après un petit examen de vérification, les candidats reçoivent un de ces signes. Dimanche 17 mai était l’INGO (sel, en sango).
Le lundi, je suis parti pour Bouar, et mardi, nous avons eu une grande réunion avec l'ensemble des 12 paroisses du diocèse pour la Commission "Justice et Paix". Ça fait  près de trois ans que nous n’avions pas pu faire des réunions, et il était très intéressant d'échanger les informations, mais également les expériences et les luttes que nous faisons régulièrement pour la justice et la paix.
Le lendemain, j’étais encore à Bouar pour démarrer un atelier de Caritas, avec CRS (Caritas des Etats-Unis) pour commencer le projet de l'épargne communautaire et crédit interne, qui aidera beaucoup de gens à améliorer l'épargne et l’octroi de prêts.
Jeudi après-midi, je suis en réunion avec les responsables des Séminaires de Bouar (Carmes, Capucins et Diocésain). Plus de 200 jeunes (de la fin du primaire au secondaire) sont accueillis, éduqués et formés. Un grand travail éducatif! Certains deviendront des religieux et des prêtres, et d'autres pas. Mais tous ont la possibilité de vivre une forte expérience religieuse et humaine.
Vendredi enfin je rentre à Bozoum, où je trouve une bonne nouvelle: l'antenne de la radio! Ce sera une radio qui va émettre depuis la paroisse de Bozoum! Dans la semaine à venir, les travaux pour l'installation vont se poursuivre, et nous espérons commencer à émettre d'ici la fin de Juin!
Demain, dimanche 24 mai nous allons saluer Sr. Graziana, qui après 28 ans d’Afrique rentre définitivement en Italie. Dans quelques mois, les autres sœurs franciscaines nous laisseront, malheureusement! Mais en Août arriveront les Sœurs de la Miséricorde, qui assureront la continuité et cette touche féminine que dans la vie et dans la paroisse ajoute un bon parfum de tendresse et de miséricorde.







Suor Solange (voce) e suor Chiara (chitarra)

Suor Graziana



samedi 16 mai 2015

Bonjour!






Bonjour!
Lundi je commence par une rencontre avec le nouveau personnel de la Caisse d’épargne et de crédit de Bozoum. Ils sont 13 personnes qui entrent en formation pendant quatre jours sur la gestion de la Caisse, et sur le marketing.
Ils sont enthousiastes, et je parle avec eux du pays, et comment leur rôle peut être décisif pour beaucoup de gens qui veulent épargner, et obtenir des crédits pour améliorer leur vie.
Juste cette semaine, nous avons fait un petit point sur la situation. A Bozoum les membres de la caisse d'épargne sont 2.700. Un nombre très élevé pour une ville de moins de 20.000 habitants!
Lundi est aussi le jour de la clôture du Forum de Bangui. Depuis une semaine 600 personnes de tous les coins du pays sont réunis pour discuter et trouver un chemin vers la paix. Beaucoup de mots, un peu d'espoir ... Beaucoup de félicitations ... mais je commence à craindre lorsque certaines institutions et certains "Hauts Représentants" se félicitent! On verra! Mais le jour de la fermeture, il est malheureusement marqué par des affrontements et des manifestations, avec des tirs et des explosions ...
Mardi matin à 5 heures je pars pour Bangui, en espérant que la voie soit libre. J’arrive à Bangui sans problèmes à 11h, et après quelques réunions, je vais à l'aéroport pour accueillir le p.Daniele Corti, un jeune père de Toscane, qui est destiné à la communauté de Baoro.
Le lendemain, nous partons pour Baoro, où nous arrivons dans la soirée. Ici nous trouvons le p.Lionello et le p.Dieudonné qui nous accueillent. Avant le dîner, nous faisons une petite réunion pour «inaugurer» la nouvelle communauté, qui reprend son chemin, après la mort soudaine de p.Renato en Mars.
Le jeudi ici, en Centrafrique, nous célébrons l'Ascension. Je pars  à 6h de Baoro, et après un café chez les Sœurs de Bossemptélé, j’arrive à Bozoum avant 10h, grâce à la nouvelle voiture ... qui est enfin là! Merci à tous les amis et à notre Procure!
Ces jours-ci, les évêques de Centrafrique sont à Rome. Tous les 5 ans ils ont la "visite ad limina" : ils rencontrent les diverses Congrégations, ils font rapport et, surtout, ils amènent l'Eglise locale à l'Église universelle et l'Église universelle à l'Eglise locale. Hier, vendredi, ils ont rencontré le Pape, qui a encouragé l'Eglise et le Centrafrique dans ce moment particulier. Il nous invite à approfondir et rendre plus vivant l'Evangile que nous avons reçu!








la chiesa di Baoro
l'eglise de Baoro







samedi 9 mai 2015

Mai 2015





Nous voici au mois de Mai. Nous allons vers la fin de l'année scolaire, et c’est le mois marial par excellence: le Rosaire, cette simple prière et humble, pour les gens simples et humbles, nous permet de nous promener parmi les beautés des mystères de Dieu.
En ces jours, le Forum de Bangui a finalement commencé: un moment attendu depuis des mois! Environ 600 délégués de tout le pays discutent et parlent pour tenter de sortir le pays de l'abîme dans lequel il se trouve. L'espoir est grand, mais aussi les doutes et les incertitudes. Il faut avoir l'honnêteté d'aller au bout des problèmes, et il faut avoir le courage de changer...
Lundi, nous célébrons  avec les Sœurs l'anniversaire du p.Enrico Redaelli.
Sont avec nous Mario (Super Mario, le technicien de tous les domaines) et son épouse Luigina, qui nous aide à enrichir la table avec quelques bontés de l’Italie. Nous avons également invité un beau poisson, un «capitain", pris dans la rivière Ouham ici à Bozoum.
Mardi je pars avec l'ONG CRS (Caritas Etats-Unis) à Bocaranga et Ndim. C’est l'occasion de rencontrer des gens et les missionnaires qui travaillent plus au Nord. Nous discutons avec eux le projet pour la santé, qui prendra en charge les frais de visites et de l'accouchement pour quelques milliers de femmes, qui fournira des fauteuils roulants pour les handicapés, et assurera la nourriture pour les malnutris et des médicaments et des soins pour les plus pauvres. Tout cela grâce à l'aide du gouvernement de la République Tchèque. En même temps je présente le projet de CRS, pour aider les gens à former de petits groupes d'épargne et de crédit ...
Pendant ces jours passent par Bozoum des nombreuses ONG et agences des Nations Unies, des Casques Bleu... Beaucoup de mouvement, et, espérons,  aussi quelques résultats!






Un "CAPITAIN" (Later Niloticus, o Persico del Nilo) pescato a Bozoum: 120 cm e 45 kg di peso...
un "CAPITAINE" (Later Niloticus) pris dans l'Ouham à Bozoum: 120 cm et 45 kg de poids!


Mario e Luigina

Missione Caschi Blu: dalla Bolivia, dall'Egitto, dallo Zambia


Buon compleanno
Joyeux Anniversaire













vendredi 1 mai 2015

Travailler ou non ?






Travailler ou non ?
La semaine dernière je parlais de quelque pognée de kilomètres… et j’ai oublié de dire combien ils étaient: 2300 km ...
Dimanche dernier, j’étais dans notre communauté de Yaoundé. Ici, les frères ont fêté  le prieur, p.Marco Gazzoli. Dans l'après-midi ils l’ont habillé comme un roi traditionnel: un manteau colorié et un bâton en ébène. Une belle occasion d’échange entre lui et les jeunes de la communauté, où il est arrivé il y a quelques mois.
Lundi matin nous nous dirigeons vers la Centrafrique, et à 17 heures nous arrivons finalement à Bouar, après presque 900 km.
Le mardi j’ai quelques réunions, et je rencontre une ONG américaine, CRS, avec laquelle nous discutons sur une collaboration pour un projet de microcrédit.
Le mercredi, je pars de Bouar, mais il y a un long convoi d’au moins  une centaine de camions bloquant la route. Je peux les dépasser, mais je me trouve bloqué par une barrière, que certains jeunes de la ville ont placée. Comme tous les camions, je suis obligé de payer, et quand ils me laissent partir, je vois avec étonnement que de l'autre côté il y a un blindé et un camion des Casques Bleus (la MINUSCA).  A bord il y a les militaires, qui regardent, l'air bien amusée, la barrière, et ne font rien! Malheureusement, c’est une image emblématique de ce qui est de la présence des Nations Unies en RCA: beaucoup de moyens, beaucoup de militaires (plus de 10.000), beaucoup, beaucoup d'argent, et très peu de résultats ...
Le mercredi soir j’arrive à Bozoum, où je trouve les enfants de nos écoles, et mes gens.
Aujourd'hui, le 1er mai, les enseignants s’organisent pour faire un peu de fête. Et ce matin, pendant la Messe, j’ai béni les outils de travail, que les gens me présentent avec fierté: des graines, des houes, des bics, des manuels scolaires, des assiettes, des aiguilles et des ciseaux ...










Barriera a Bouar:  i giovani bloccano la strada, sotto gli occhi divertiti dei Caschi Blu
à Bouar, les jeunes bloquent la route et raquetent les camions, sous les yeux amusés des Casques Bleus