Total Visites

samedi 11 avril 2015

Les Baptisés, quelques problèmes, et le slalom entre les barrières ...






Les Baptisés, quelques problèmes, et le slalom entre les barrières ...
Après les baptêmes de la veille, la fête  continue pour  toute la journée de Pâque. Après la Messe, les Baptisés partent, accompagné des chorales des différents quartiers, et retournent à la maison. Dans l'après-midi je fais un tour rapide (la pluie menace) et je passe les saluer: de nombreuses familles célèbrent, chantant et dansant, et ils continuent pour toute la journée.
Dès lundi les baptisés,  tous habillés en blanc, viennent chaque jour à l’Eglise pour assister à la Messe ...
Lundi je prépare la deuxième édition du journal "Le Saint Michel" ... c’est ici: https://drive.google.com/file/d/0B8xHb5_hvSzRRGstNURtYlJMQVk/view?usp=sharing
Mardi après-midi je participe à une réunion entre les différentes ONG présentes à Bozoum et les autorités. Dont certaines n’ont  aucun intérêt pour le bien commun. A un certain moment,  le Sous-Préfet m’attaque en disant: «vous et vos complices ... méfiez-vous !". Mes "complices" seraient les gars qui travaillent pour la cohésion sociale et la paix ...
Malheureusement ça fait partie du paysage. Ce que je regrette, c’est que beaucoup de gens (en particulier les autorités et les politiciens) n’ont rien compris de cette crise, et ils font les mêmes erreurs de mauvaise gestion et d'arrogance, comme si la crise n’avait ses racines dans ces problèmes jamais résolus!
Le mercredi je vais à Bangui. Tout au long de la route, le nombre de barrières augmente continuellement. Maintenant il y en a 17 sur 400 km. Ce sont des points de contrôle (!?!?) de la gendarmerie, mais le contrôle est souvent limitée au paiement d'une certaine somme d'argent ...
Mercredi après-midi je suis au Carmel, notre couvent de Bangui, où nous prévoyons de faire deux puits pour le futur couvent. Marcelin, un sourcier experts,  identifie les points, et le vendredi ils font les forages: il y a l’eau et il y en a beaucoup!
Jeudi et vendredi je suis à Bangui pour un atelier sur la paix, la réconciliation et la cohésion sociale, organisé par Cordaid (une ONG néerlandaise), à ​​laquelle je participe en tant que Caritas et Justice et Paix. Nous somme une quarantaine de participants, provenant de tout le pays, chrétiens et musulmans, et nous réfléchissons pour faire quelque chose de concret pour promouvoir la paix.
Le même vendredi,  des bandits arrêtent  la voiture d'un des participants, ils frappent le conducteur, et s’enfuient avec le véhicule. Et cela en plein jour et en pleine ville ...
Sécurité ZERO!



Festa per i nuovi battezzati
La Fete pour les nouveaux baptisés



Sulla moto ci sono come minimo 350 kg di merce
sur la moto il y a au moins 350 kg de marchandises




Marcellin, il rabdomante
Marcelin, le sourcier

Aperura dell'Atelier
Ouverture de l'Atelier

dimanche 5 avril 2015

Pâques 2015






Pâques 2015
Sainte semaine, cette Semaine Sainte!
Dimanche a commencé avec les Palmes: beaucoup de monde et tant de palmiers tressées et décorées. Nous nous mettons en marche comme les habitants de Jérusalem, qui, aujourd'hui, acclament Jésus comme le Fils de David. Mais Vendredi, comment nous insulterons Jésus…?
Mardi je vais à Bouar, où le lendemain il y a la grande célébration de la Messe chrismale autour de l'évêque. Dans cette messe l'évêque est entouré de ses prêtres, qui renouvellent leurs promesses sacerdotales. Après l'homélie, l'évêque bénit les saintes huiles (huile des catéchumènes, l'huile des malades et le saint chrême). Nous sommes une trentaine de prêtres, de presque toutes les 12 paroisses du diocèse. Il est très beau d'être ensemble, prier et réfléchir sur la beauté et remercier pour le don du sacerdoce, qui nous unit et qui nous a amené dans ce coin du monde depuis des différents pays!
Jeudi Saint est le jour de la mémoire de l'Eucharistie, du Sacerdoce et du Commandement de la Charité: Jésus lors de la Dernière Cène, lave les pieds des Apôtres. Et moi aussi à Bozoum, je lave les pieds de 12 enfants de chœur ...
Le Vendredi Saint  nous faisons mémoire de la Passion et la mort de Jésus. Dans l'après-midi pendant la célébration nous lisons la Passion de saint Jean. Et nous prions aussi pour tous les gens qui souffrent, en particulier pour les étudiants de Garissa, Kenya, et pour tous les chrétiens qui sont tués à cause de leur foi.
Le Samedi Saint est une journée pleine de silence et d’attente. Jésus est mort ... mais nous savons que ça sera pas pour toujours!
Dans la matinée, je prépare les installations pour les lumières et les micros pour la grande Veillée qui se tiendra à l'extérieur. À 19heurs  nous commençons: tout est sombre, seulement un feu rompe la nuit: c’est là que nous allumons le cierge pascal, symbole du Christ Lumière du monde.
Après les lectures, il y a les baptêmes de 135 entre filles, garçons, jeunes et adultes. Et 27 premières communions et trois mariages. C’est une nuit féconde et pleine de joie pour tous ! Et dès que la Célébration termine (à 22h30!) les gens repartent en ville, et ils remplissent Bozoum de chants et de danses pour toute la nuit!
Le dimanche de Pâques nous célébrons l'Eucharistie à 8h30: les baptisés sont aux premiers rangs! Durant l'offertoire une femme danse et passe essuyer  la sueur sur les visages des baptisés. Une image qui dit la tendresse et la joie pour ces nouveaux chrétiens!
Bonne fête de  Pâques à vous tous!

Pour ceux qui veulent… la télévision italienne (RaiNews) a fait un très beau réportage sur la Centrafrique. Naturellement… il y a aussi Bozoum ! Voici le lien:
http://www.rainews.it/dl/rainews/media/Angeli-della-savana-6dc624f4-17c8-4a7b-804f-67fe31cf81a7.html


Domenica delle Palme a Bozoum
Dimanche des Rameaux à Bozoum

Messa Crismale nella Cattedrale di Bouar
Messe Chrismale à la Cathédrale de Bouar













samedi 28 mars 2015

Le Marathon, comme d'habitude ...



Le Marathon, comme d'habitude ...
Une belle semaine très chargée, celle qui finit.
Lundi et mardi, nous faisons les examens du catéchisme pour les garçons, les filles, les jeunes et les adultes que la nuit de Pâques vont recevoir le baptême. C’est émouvant d'entendre les grandes paroles de la Foi annoncées par les catéchumènes ...
Pendant ce temps, est en kiosque (uniquement à Bozoum, ou en ligne ici:. Https://drive.google.com/open?id=0B8xHb5_hvSzRWVZjYjhzcWdnSGs&authuser=0
) le premier numéro de "LE SAINT MICHEL"  le journal de la paroisse de Bozoum. Démarre donc une nouvelle aventure dans un pays où les journaux sont très peu (et limitée à Bangui), et où les livres, les magazines et la presse écrite sont une rareté. Le journal de la paroisse de Bozoum veut être l'occasion pour lire, réfléchir et discuter. ..
Ce journal est le résultat d'une bonne coopération et d’une grande  solidarité: en commençant par Mimmo qui a suivi l'achat de la machine, en passant par ceux qui l’ont préparée, à ceux qui ont payé, à ceux qui ont offert le papier, jusqu'à Paul qui a réalisé la mise en page .... Merci à tous!

Mercredi c’est le départ! Nous commençons le grand pèlerinage des jeunes, de Bozoum jusqu'à Bossemptélé (presque 90 km!). Les inscrits sont plus de 200, et d'autres se sont ajoutés le long du chemin. Le but du pèlerinage est de marcher ensemble, prier ensemble, et de semer dans les cœurs et dans les villages que nous traversons la Parole de la paix de Dieu.
Le voyage se déroule en quatre étapes:
• Mercredi: Bozoum - Bokongo (17 km). Départ à 14h30 - arrivée à 17h
• Jeudi: Bokongo - Bombalou (33 km). Départ à 05h30 - arrivée à 11h
• Vendredi: Bombalou - Boyaram (17 km). Départ 08h30 - arrivée 11h
• Samedi: Boyaram - Bossemptélé (25 km). Départ 6h – arrivée 10h
Cette semaine nous nous faisons mémoire du 5e centenaire de la naissance de Sainte Thérèse d’Avila (28 Mars, 1515), une femme qui a beaucoup marché, pleine de joie et de foi.
La route est longue, le soleil très chaud (jeudi nous sommes arrivés à 41 °), mais les pèlerins ne sont pas découragés. Une partie de la route nous la faisons en prière, et le reste en chantant... tant qu'il y a du souffle... Il y a  également Gauthier, un garçon avec un handicap ... qui, avec son fauteuil roulant arrive à nous suivre (et parfois, s’il trouve une voiture, de nous dépasser même!).
Je marche avec eux pour les deux premières étapes, puis je les laisse continuer avec le p.Enrico et lep.Ciriaque, à cause d'autres engagements (et des pieds cassés...).

Le vendredi après-midi, il y a le Conseil des enseignants pour la fin du deuxième trimestre de notre Collège et Lycée St.Augustin.
Bon voyage!







P.Enrico

Arrivo a Bombalou